le tartuffe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le tartuffe

Message par Invité le Ven 16 Mai - 11:58

bn je vais tenter de pallier la desertion

Alors voila , samedi dernier, je suis allée voir Taruffe
Malgrès une chaleur suffocante au balcon, une bande de lycéen très bavards (vous ne savez pas a quel point le petit copain de la fille a coté de moi a abusé et la fait chier pour je ne sais plus trop quel raison) (et puis leur prof de math est abominal), j'ai quand même reussi a voir la pièce.
Il a fallu certes un peu lutté avec un personange ou on ne comprenais rien a ce qu'il disait, lutter contre un ennuis grandissant au fur et a mesure que la piece avancait. Mais mise a part ca, c'était une mise en scène a la antoine vitez,avec le plateau nu, (le decor qui grandissait, monté) etc etc
La seule chose que j'ai aimé en tout cas, ce fut la scène 1 de l'acte 1, vraiment osé (fdiffusé un film de cul, meme en cripté, j'avais pas encore vu)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le tartuffe

Message par Invité le Mar 5 Aoû - 18:43

J'avoue j'ai aussi eu droit à des gens légèrement insupportables, et j'ai du contrôler gravement mes nerfs pour ne pas étriper la dame à côté de moi qui soufflait, râlait, et s'éventait très largement, me faisant profiter de sa tornade, provoquée par le livret sur la pièce, alors que moi, j'avais froid.
Mais passons. J'ai apprécié cette pièce, franchement, j'ai aimé la modernisation mais surtout l'originalité du décors, avec plusieurs pièces, sur plusieurs étages... Enfin le décors qui monte, je dois dire que ça m'a bluffé. Pour ce qui est du film de cul, jdois dire que le clin d'oeil est simpa, mais pourquoi TOUTE la salle sauf moi a explosé de rire... Ca reste un mystère...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le tartuffe

Message par Invité le Mer 6 Aoû - 20:30

bah imagine toi entourée de lycéen, ils se sont marrer les trois quart de la pièce juste pour ca, alors c'est vrai que quand toi tu ris pas, ca fait chier ptdr.
Mais jai pas souvenir que la salle ait rit, mais plutot qu'ily avait un certain malaise

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le tartuffe

Message par Invité le Dim 28 Sep - 16:45

Salut !
Heu .... J'étais au lycée l'année dernière, et je suis allée voir la pièce (qui ma bouleversée Razz ) ... Alors si ces gens étaient de notre établissement ... J'men excuse à leur place ! Eux aussi étaient du genre embêtants ! Like a Star @ heaven

Avec un décor incroyable (j'ai vu Vetir ceux qui sont nus (Pirandello) par Braunschweig, et les décors montaient, descendaient pour s'emboîter eux aussi), j'ai été subjuguée ... Et puis les détails marrants (genre soulever le crucifix pour regarder dans l'oeil de Juda à la porte) ... on résiste pas !

L'idée de crypte, de descente en enfer, et le couvent, pour une pièce comme celle-ci, ça m'a plu ...
Les effets de murs détériorés, la lumière (magnifique à la fin), ça m'a ému (va comprendre, Serge!) ...
Le jeu de Dorine (Annie Mercier avait aussi joué la mère dans la pièce de Jean-Luc Lagarce, Nous les héros, et je l'adooooore cette femme, son timbre de voix est impressionnant), et celui de tous les autres personnages ...
Que du bonheur ... Reviens nous voir un jour Stéphaaaaaaane !

Y'a en plus un détail qui m'a marquée, mais je pense être la seule à l'avoir vu ... j'm'explique : Lorsque Tartuffe de fait arrêter (menottes & cie), les dégradations murales lui faisaient des cornes de diables !!! A mon avis, les autres n'ont pas du avoir le même point de vue ! Laughing

Voilà, moi j'ai adoré ... Pour une ancienne théâtreuse, vous me direz: Pas très évoluée comme analyse ... Certes, mais là je préfère donner un point de vue simple (je ne vais pas vous scanner mes comptes-rendus quand même ! )lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le tartuffe

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum