A nos morts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A nos morts

Message par Karim le Lun 12 Nov - 1:26

« Quand le hip-hop rencontre l’histoire… »



Je suis allé voir ce spectacle qui parle de tous ces soldats qui sont venus d'Afrique et d'Asie pour aider la France à combattre lors des deux guerres mondiales.



Il y a sur le fond de la scène un écran qui servira à faire passer des images d’archives des deux guerres. Il y a au début l’ « intro-spection » du danseur qui raconte que depuis trop longtemps il se sent infirme et qu’il est comme amputé de son histoire. Puis la deuxième chanson s’intitule « Devoir de mémoire » où l’on a en bruit de fonds des émeutes. Pour retranscrire le tout sur scène ils ont montré des images d’archives, des bruits de sirènes de la fumée et des personnes qui passaient à toute vitesse pour illustrer cette ambiance. Il y a aussi beaucoup de chorégraphies hip-hop qui ponctuent les périodes entre leurs chansons. Il y aura tout au long du spectacle une alternance entre parties jouées et dansées sur fond de chansons rap.



Dans la première partie jouée, l’acteur hisse le drapeau blanc comme s’il se rendait. C’est à partir de là qu’il y a un « faux » monologue où il fait vivre un agent. Il raconte dans cette partie déjà le fait que des Africains se soient battus pour libérer la France. Il lit un livre de la littérature colonialiste de l’époque qui insulte les noirs. Il fait dire à l’agent « pourquoi êtes-vous venu en France ? ». Il répond ensuite à l’aide d’un autre livre de la littérature colonialiste que le rôle des noirs est d’être (en langage moderne) « employé chez Mac Do, vigile ou technicien de surface ». Pours les autres parties, ce sont des témoignages sur l’enrôlement des soldats qui sont racontés.



La vidéo est très bien utilisée. Elle aide à la compréhension du récit historique puisque l’ambiance de la guerre est encore une fois bien retranscrite sur scène à l’aide de fumée et des chorégraphies hip-hop. Il y a même dans certaines phases, un danseur qui fait la même chorégraphie que ce que l’on peut voir sur les films d’archives.



Vous aurez compris le thème du spectacle. Le metteur en scène a bien réussi à faire la boucle et à retranscrire le rôle qu’ont joué les soldats venus d’Afrique et d’Asie pendant les deux guerres.



Un spectacle que je ne regrette pas du tout d’être allé voir tant j’ai appris beaucoup de chose sur des point que nous n’avons pas l’habitude de prendre en compte. J’ai même pu acheter le C.D. de la compagnie qui était en vente sur place. Pour informations, il sera en vente dès le 26 novembre 2007.

Tout un symbole lorsque je me dis que je suis allé voir ce spectacle un 11 novembre, un jour pas comme les autres. Un jour chargé d'une histoire particulière...



Vous pouvez en savoir plus sur le http://www.a-nos-morts.org et le www.myspace.com/anosmorts

_________________
"Lorsque un seul homme rêve, ce n'est qu'un rêve. Mais si beaucoup d'hommes rêvent ensemble, c'est le début d'une réalité." Hundertwasser

www.karimbouain.eu
avatar
Karim
Admin

Nombre de messages : 434
Age : 35
Localisation : Entre mon ordinateur et l'Université!!!
Date d'inscription : 12/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum