Ni Toi Ni Moi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ni Toi Ni Moi

Message par Invité le Sam 9 Fév - 8:07

Roman épistolaire moderne puisque il est reconstitué à partir de mails envoyés entre Camille Laurens et un réalisateur inconnu.
Après avoir écouter à la radio un extrait de l'Homme de ma mort de Camille Laurens, un réalisateur décide de prendre contact avec l'écrivain en lui proposant de faire avec elle un film sur sa vie sentimentale houleuse (on ne parle pas ici d'amourettes Bovariennes) mais bien d'une hsitoire d'amour dans toute sa complexité puisque elle n'omet rien dans son écriture passionnée que ce soit la simplicité et l'innocence des débuts d'une histoire d'amour que la fin destructive où on essaie encore de s'accrocher, de "ramasser quelque miettes de tendresses" tout en les semant le long de la route à travers le Taxi, le passeur nocturne par leqeul on voit dans le rétroviseur le paysage qui s'évanouit, les lignes de marquage qui défilent mais l'éblouissement qui se tient encore hésitant le long de la glissière de sécurité...
A travers ce livre, l'auteur se propose aussi de revoir certains dits symboles d'un oeil nouveau, original et féminin (comment ne pas oublier L'anti Orphée...)

Bref, à lire d'un trait en une soirée, c'est pas du Marc Levy ça je peux vous le confirmer.

References dans ce livre: Soulages, Benjamin Constant, Verlaine, Baudelaire, Cocteau, Virgile, Bach, Gounaud, Bergmann, Fellini, Hitchcock et j'en passe.

Ni Toi NI Moi Camille Laurens, P.O.L.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum